Excite

120 000 euros minimum pour survivre à l'apocalypse

Cet homme d'affaires chinois a construit son « arche de Noé » en deux ans et dépensé 1,5 millions RMB pour la construire. Le 6 août dernier, monsieur Yang y était monté et a dévalé une colline de 50 mètres afin de montrer son imagination au public.

On n’est jamais trop prudent : le Chinois Yang Zongfu a construit son abri apocalypse perso, une arche de Noé sphérique nommée Atlantis. Cette bulle jaune est censée protéger des inondations, radiations, collisions, effondrements de montagnes et autres joyeusetés prévus pour le 21 décembre 2012. Elle est équipée de réserves d’oxygène. Lors de crash tests, Yang a dévalé 50 mètres, s’en sortant avec de légères contusions, rapporte le site gouvernemental chinois WantChinaTimes.

L’expérience a manifestement convaincu : fin octobre, note le journal China Daily, l’inventeur de la ville de Yiwu, dans le Zhejiang, avait reçu 21 commandes. L’engin, baptisé Atlantis, est personnalisé. Les prix vont de 1 à 5 millions de yuans (soit de 122 000 à 611 000 euros environ), ce qui bien évidemment représente une broutille pour survivre à la fin du monde.

Lu Zhenghai, lui, a investi toutes ses économies dans la construction de son Arche de Noé. Terrifié de voir sa maison emportée par les flots du 21 décembre 2012, cet habitant d’Urumqi, dans le Xinjiang, travaille depuis deux ans sur son vaisseau salvateur. L’engin est ambitieux - il est long de 21,2 mètres et haut de 15,5 mètres. Trop ambitieux peut-être : l’homme a encore besoin d’un million de yuans pour achever sa création, note le Global Times. Si l’apocalypse oubliait de se manifester, plan B : balader les touristes sur le fleuve Tarim.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017