Excite

1500 tableaux de maîtres du XXe siècle confisqués par les nazis retrouvés à Munich

  • Getty Images News

L’hebdomadaire allemand Focus a révélé le 3 novembre dernier qu’un trésor nazi avait été découvert dans un appartement à Munich : 1500 tableaux, parmi lesquels des toiles de grands maîtres du XXe siècle, œuvres confisquées ou achetées aux juifs persécutés ont été retrouvés dans la résidence munichoise.

Picasso, Matisse, Chagall, mais aussi des peintres allemands classés dans la catégorie des Arts dégénérés (Entartete Kunst) par le régime nazi comme Franz Marc, Max Beckmann, Emil Nolde, Max Liebermann, Kokoschka, Klee le trésor en question est estimé à environ un milliard d’euros.

En réalité, ce que la revue nous apprend, c’est que la police allemande avait retrouvé la trace des œuvres dans l’appartement d’un octogénaire dès 2011, mais que cette découverte n’avait encore jamais été révélée au grand public.

Une recherche approfondie avait alors été lancée afin de retrouver les propriétaires et les descendants de chacune de ces toiles. Et c’est Meike Hoffmann, professeur de l’Université Libre de Berlin, spécialiste de l’Art dégénéré, qui aurait été placée à la tête de cette mission.

D’après Focus, les tableaux auraient appartenu au père de l’octogénaire, l'important collectionneur allemand Hildebrand Gurlitt, qui les auraient soit acheté à bas prix dans les années 30/40 à des juifs en fuite, soit récupéré après confiscation. Ces œuvres avaient en effet été retirées aux familles juives ou tout simplement avaient été interdites par le régime nazi car considérées comme impropres au regard de l’art officiel et dénigrées par Adolf Hitler.

Joseph Goebbels, le ministre de la Propagande du IIIe Reich, chargea Gurlitt de revendre à l’étranger les tableaux mis à l’index par le régime nazi. Sauvé ensuite de la purge de l’après-guerre, se réfugiant derrière ses origines juives (sa grand-mère était juive) et prétextant avoir aidé les juifs en leur achetant leurs tableaux, Hildebrand Gurlitt a réussi à conserver et tenir dans l'ombre sa riche collection.

Son fils, Rolf Nikolaus Cornelius Gurlitt, a vécu ensuite au milieu de ces tableaux de maître pendant près de 50 ans. Sans profession, on aurait retrouvé l’homme dans un appartement sombre couvert de détritus et de boîtes de conserve vides. Durant toutes ces années le fils du collectionneur nazi aurait vécu de la rente de ces œuvres, en vendant au besoin un des tableaux de la collection, comme cela fut le cas pour le célèbre tableau "Pferde" (Chevaux) de Franz Marc ou "Le dompteur de lions" de l'expressionniste Max Beckmann, vendu aux enchères en 2011 par Gurlitt pour 864 mille euros.

Selon Focus, parmi les toiles retrouvées, on compte un Henri Matisse qui appartenait au collectionneur Paul Rosenberg, le grand-père d’Anne Sinclair, juif persécuté qui avait dû fuir son pays en abandonnant sa collection.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017