Excite

300 touristes dans un chantier

Environ 300 touristes sont arrivés en plein cauchemar dans la station des Orres, où la Résidence qui devait les accueillir n'était pas terminée.

Arrivée dans un cauchemar

Partis dans les Hautes-Alpes en pensant y passer des vacances de Noël méritées, dans la charmante station de ski Les Orres, 300 touristes sont arrivés dans un complexe immobilier encore en chantier.

La Résidence du Parc des Airelles était encore en chantier lorsque les clients du vacancier Eurogroup Vacances sont arrivés à destination. Les carrelages n'étaient pas terminés, les gravats traînaient dans les éviers, les équipements électro-ménagers non raccordés, la salle de fitness inutilisable, sans parler de la piscine et du jacuzzi plus proches d'un trou de vase que d'un espace détente.

Le Dauphiné Libéré parle de "cauchemar", surtout que les touristes ont encore été réveillés en pleine nuit par une chaudière sur le point d'exploser! Ils ont du être évacués avant que les tuyaux ne lâchent et provoquent une inondation... ce qui arriva.

Responsabilité

Comme toujours dans ces cas là c'est la faute à pas de chance, ou au Père Noël. Le promoteur, dont le siège est à Chambéry, et le prestataire se renvoient la balle alors que les touristes lésés doivent se battre pour obtenir réparation, soit juste le remboursement de leurs vacances gâchées.

Les touristes n'ont pour l'instant obtenu que le remboursement de leur caution, même si le promoteur leur promet un remboursement intégral, probablement à Pâques ou à la Trinité. Eurogroup Vacances rejette toute la responsabilité sur le promoteur qui avait assuré la fin des travaux pour le 1er décembre, mais ils auraient pu le vérifier avant d'y envoyer leurs clients. La mairie des Orres soutient les vacanciers et a tenté de trouver des solutions de remplacement pour leurs vacances de Noël superbement gâchées.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017