Excite

Aéroports : la grève continue à Roissy et à Lyon

  • le Figaro

Ce mardi 20 Décembre, des délais d'attente sont encore prévus dans les terminaux 2E et 2F de l'aéroport Roissy Charles De Gaulle à Paris. Si la situation s'est très récemment améliorée, elle n'est en revanche pas revenue complètement à la normale au boût de 5 jours de grève. De quoi préoccuper de nombreux voyageurs, à l'approche des fêtes de fin d'année.

Paris n'est pas la seule ville touchée, l'aéroport Lyon-Saint Exupéry a lui aussi subit cette grève de plein fouet. Les 150 vols prévus au départ de Lyon devraient toutefois tous décoller dans la journée, comme l'a annoncé le porte parole de l'aéroport lyonnais. Par contre il est conseillé aux passagers de se rendre assez tôt à l'aéroport, même si on s'attends aujourd'hui à des retards sur plusieurs vols.

Les renforts d'agent venus d'autres aéroports sont l'une des solutions trouvée par les médiateurs qui ont dû faire face aux syndicats luttant pour obtenir de meilleures conditions de travail pour le personnel au sol. Mais à Lyon, on a même dû demander aux passagers de renoncer aux bagages hors format, comme les sacs de ski, les surs, les caddy de golf ou poussettes pour bébé.

D'autres aéroports menacés par la grève semblent pour le moment passer entre les gouttes : à Orly, Nice et Bâle-Mulhouse, la situation est normale. Aucune perturbation de trafic pour le moment, aucun vol annulé, malgré les déclarations de la CGT et de la CFDT qui laissaient penser que les aéroports de Nice, Rennes et Bâle-Mulhouse risquaient eux aussi de rejoindre le mouvement de grève.

Lundi soir, le gouvernement avait décidé de durcir le ton dans les négociations, en nommant notamment 2 médiateurs afin de mettre un terme au mouvement de grève. La ministre des transports avait quant à elle anoncé qu'il n'était "pas question de laisser les Français pris en otage par ce conflit à l'occasion des vacances de Noël". Même si les syndicats des entreprises de sûreté dans les aéroports souhaitent toujours s'asseoir à table pour négocier de meilleures conditions de travail et de plus hauts salaires, au moins tout le monde devrait pouvoir passer Noël à la maison.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017