Excite

Air France-KLM jette l'éponge dans le dossier Alitalia

Fermer le rideau. Il n’y a plus rien à voir, ni même à discuter. Mercredi 2 avril, au soir, Air France-KLM et Alitalia ont définitivement mis fin aux négociations sur le rachat de la compagnie italienne. Dans le même temps, le PDG d’Alitalia, Maurizio Prato, a remis sa démission. Dans ces conditions, on voit mal comment la compagnie aérienne italienne va pouvoir échapper à la faillite.

Ce sont les contre-propositions des syndicats d’Alitalia qui ont conduit le groupe franco-néerlandais à mettre un terme à son projet de rachat. Alors qu’Air France-KLM comptait abandonner certaines activités de la compagnie italienne, les syndicats ont réclamé que la maintenance et la filiale cargo soient conservées dans le périmètre de la moribonde Alitalia.

Avec le retrait d’Air France-KLM, c’est l’unique offre de reprise qui s’évapore. Et l’avenir s’annonce funeste. Endettée à hauteur d’1,2 milliard, cumulant des pertes d’un million d’euros chaque mois, la compagnie transalpine est à l’agonie. Et même si l’offre d’Air France-KLM ne la valorisait qu’à 150 millions d’euros, il n’en demeurait pas moins que le groupe franco-néerlandais aurait pu sauver Alitalia de la disparition, qui paraît aujourd’hui inéluctable.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017