Excite

Alain Juppé au Quai d'Orsay

'Il connaît la maison', ce fut les mots de Michèle Alliot-Marie, ministre sortante. L’ex-résidente du Quai d’Orsay, laisse sa place à un ministre qui a officié au même poste de 1993 à 1995.

Le nouveau chef de la Diplomatie n’est pas un débutant. On connaît Alain Juppé pour son entrée récente au gouvernement en tant que ministre de la Défense. Mais on retient de l’homme sa condamnation à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Inéligible pendant dix ans, la peine est finalement ramenée à un an.

Le maire de Bordeaux revient donc en grâce, politiquement. Plébiscités par les siens, il jouit d’une confiance que les Français lui accorderaient à 55%. Lors de la passation de pouvoir avec MAM, il lui a réitéré son estime et son amitié, mentionnant que 'la vie politique est parfois brutale et injuste'.

Sous condition d’autonomie

En 2010, Nicolas Sarkozy lui avait déjà proposé le poste. Alain Juppé avait alors posé certaines conditions d’autonomie (notamment que ses conseillers spéciaux n’entravent pas sa politique) qui lui avaient été refusées. Aujourd’hui, les voilà acceptées.

Ses premiers chantiers vont probablement être la refonte de l’Union pour la Méditerranée, le développement des partenariats stratégiques avec la Chine, le Brésil et la Russie, et l’anticipation de l’essor de l’Afrique.

Passation de pouvoirs



Photo: iphone.lesoir.be

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017