Excite

Allocations familiales en baisse

C'est un nouveau coup de canif dans la politique familiale française. A partir du 1er mai, il n'y aura plus qu'une majoration unique des allocations familiales, destinées à aider les familles à faire face aux dépenses occasionnées par leurs enfants.

Concrètement, alors que les allocations familiales étaient majorées de 33,51 euros à partir de 11 ans et de 59,57 euros à partir de 16 ans, la majoration sera désormais unifiée: plus 59,57 euros dès l'âge de 14 ans. Soit une perte par enfant de près de 600 euros.

Pour justifier sa décision, le gouvernement a fait savoir, études à l'appui, que c'est à l'âge de 14 ans que les dépenses de familles augmentent. Reste que cette nouvelle règle devrait permettre au gouvernement de dégager une économie de 138 millions d'euros. Mais, jure le Premier ministre François Fillon, il ne s'agira en aucun cas de faire des économie sur la politique familiale. Mais plutôt de permettre le financement d'autres mesures, en particulier la garde des jeunes enfants.

L'annonce gouvernementale s'est accompagnée d'un cafouillage, comme cela s'était produit avec la "carte famille nombreuse", la semaine dernière. La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), s'est déclarée opposée à cette réforme des allocations familiales la considérant contraire à "une politique familiale dynamique". Même sonorité du côté de l'Union nationale des allocations familiales (Unaf) qui estime qu' "il n'est pas bon par les temps qui courent, d'imposer une nouvelle perte de pouvoir d'achat aux familles".

L'explication de texte de la secrétaire d'Etat chargée de la famille

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017