Excite

Assassinat d'Agnès Marin, la jeune collégienne : un nouveau procès en appel

Tout le monde se souvient avec émotion de l'assassinat de la jeune Agnès Marin en 2011.

Le corps de la jeune collégienne avait été retrouvé carbonisé dans une forêt de Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), à proximité de son collège.

Son meurtrier, Matthieu était déjà connu des services de police à l'époque. Il avait intégré le même collège qu'Agnès, après quatre mois de détention provisoire pour le viol sous la menace d'une arme d'une jeune fille de 15 ans dans le Gard.

Il semblerait qu'il ai entrainé Agnès de la même façon dans une forêt proche avant de la violer et de la tuer.

Comble de l'horreur, le jeune homme avait même été jusqu'à participer aux recherches pour retrouver la collégienne. Il avait finalement craqué et conduit les enquêteurs jusqu'au corps d'Agnès. L'autopsie dénombrera dix-sept coups de couteau dans le thorax et à la tête. Son ADN sera également retrouvé dans une tache de sang.

Disparues de l'A6 : un meurtrier avoue 18 ans après

La première partie du procès s'était tenue en juin 2013 où Matthieu avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Une sanction rarissime qui témoignait de l'émotion suscitée par cette affaire. Le meurtrier avait alors fait appel. Lundi se tient son nouveau procès devant la cour d'assises de Riom (Puy-de-Dôme).

Au fil de l'enquête et du procès, c'est la personnalité complexe de Matthieu qui avait été mise en avant. Un garçon accro aux stupéfiants et aux jeux vidéo et qualifié par les experts de garçon "aux traits pervers très actifs et effrayants".

La question de l'efficacité du contrôle judiciaire sera également au coeur du débat. Le jeune homme avait été déclaré "non-dangereux" par un pédopsychiatre qui l'avait autorisé à intégrer l'internat où s'est joué le drame.

Par la suite l'encadrement des élèves par le personnal avait également été pointé du doigt. Les dirigeants avaient toujours affirmé de pas être au courant de la personnalité de Matthieu. L'établissement a depuis fermé.

Un nouveau procès qui va donc raviver de douloureux souvenirs. Le verdict est attendu le 10 octobre.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019