Excite

Attentat contre Charlie Hebdo, douze morts, les tireurs identifiés

  • Twitter

L'émotion est forte après l'attaque qui a fait douze morts et 3 blessés graves au siège de Charlie Hebdo dans le onzième arrondissement de Paris mercredi 7 janvier 2015 au matin.

Fusillage au siège de Charlie Hebdo à Paris : le bilan serait d'au moins 11 morts et 10 blessés

Trois hommes cagoulés se sont entroduits dans les locaux du journal armés de kalachnikovs et on fait feu. Ils ont essuyé les tirs de la police arrivée sur les lieux avant de s'enfuir en voiture.

L'attaque meurtrière au siège de Charlie Hebdo a coûté la vie aux dessinateurs Cabu, Wolinski, Tignous, Philippe Honoré, au caricaturiste et directeur de la publication Charb, à l'économiste Bernard Maris et à l'ancien directeur de cabinet du maire de Clermont-Ferrand, Michel Renaud. Cinq autres personnes ont également été tuées dont deux policiers. Trois personnes se trouvent aujourd'hui entre la vie et la mort.

Rapidement identifés, la police recherche désormais 3 suspects dont deux frères, Saïd et Chérif, âgés respectivement de 32 et 34 ans. Les frères Kouachi sont bien connus des services de police et sont considérés comme "extrêmement dangereux". Chérif été condamné en 2008 pour son implication dans une filière de recrutement, la filière des Buttes Chaumont, destinée à envoyer les jeunes en Irak. Il est également soupsonné d'être impliqué dans d'autres affaires ces dernières années.

Un troisième homme s'est rendu de lui-même à la police en Champagne-Ardennes, mercredi vers 23 heures. Mourad, 18 ans, lycéen, est le beau-frère de Chérif Kouachi. Aucune charge de pèserait contre lui car il semblait être en classe au moment de l'attaque.

Partout en France et dans le monde, des rassemblements ont eu lieu dès hier soir afin de rendre hommage aux victimes et afin de défendre la liberté de la presse.

Le Président de la République, François Hollande, a décrété une journée de deuil national ce jeudi 7 janvier 2015. A midi une minute de silence sera observée dans les bâtiments publics. Les drapeaux seront mis en berne pendant 3 jours.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017