Excite

Bactérie E-coli, la psychose s'installe

Alors que le concombre avait été amplement accusé de contenir la bactérie E-coli, c'est aujourd'hui au tour d'autres légumes d'être incriminés.

L'Europe continue de compter ses victimes de la bactérie E-Coli enterohémorragique (Eceh), sous sa forme rare.

En France, des cas se seraient déclarés à Toulouse, Hénin-Beaumont et en Corse, à Bastia. Ces trois cas auraient séjourné en Allemagne. D'ailleurs, l'Allemagne n'est pas en reste, dénombrant pour l'heure dix décès et des milliers de personnes contaminées par la bactérie E-Coli. Outre-Rhin, les femmes seraient majoritairement touchées avec 68 % des cas recensés en un mois.

La psychose commence à s'installer en France et dans les autres pays d'Europe. Les déclarations alarmistes du président de la Société allemande de néphrologie, Reinhardt Brunkhorst, ne sont pas pour rassurer. Le praticien déclare que la bactérie E-Coli est plus dangereuse que la grippe porcine.

Dernière hypothèse émise : un engrais naturel pourrait être responsable de la contamination de certains légumes. La semaine dernière, le concombre espagnol semblait devoir endosser toute la responsabilité de l'hécatombe, à tel point que les serres dont ils étaient originaires avaient dû cesser leur activité. Mais en Allemagne, certaines personnes présentant des troubles liés à la bactérie E-coli n'avaient pas consommé de concombre. Aujourd'hui, tomates et laitues sont montrées du doigt.

Une bactérie tueuse qui n'a pas fini de faire parler d'elle…

Photo : Ion Ruiz (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017