Excite

Berlusconi : sous pression, il menace

Silvio Berlusconi a appelé les entrepreneurs à ne pas faire de publicité dans le quotidien La Repubblica qui a diffusé des informations sensibles le concernant. Tellement sensibles, que des nouvelles paraissent tous les jours.

Les scandales se suivent et se ressemblent pour le président du Conseil. Les Italiens ne comptent plus les affaires qui pèsent sur les épaules du chef de l’État, bien malmené depuis un mois. Sur la scène politique internationale, Silvio Berlusconi perd de sa superbe, se faisant railler par les autres "tous puissants".

Il dénonce une "campagne de haine" à son encontre. Il attaque donc. Il y a une dizaine de jours, il rappelait que les investissements publicitaires ne devaient plus se faire dans un journal si "subversif". Rappelons qu’avec les nombreux scandales sur la famille Berlusconi, le second quotidien d’Italie prend de plus en plus de poids sur le Corriere.

Pour preuve, à l’annonce par le groupe de presse L’Espresso (qui détient La Repubblica) d’intenter une action en justice à l’encontre de Berlusconi, le titre gagnait 9% à la bourse de Milan.

Témoignage de Barbara Montereale

Le témoignage de Barbara Montereale racontant l’une de ses soirées chez le Cavaliere.

"Moi et les autres on a été ramenées à l’hôtel, comme prévu. Nous étions d’accord pour rester jusqu'à la fin du dîner puis rentrer pour une bonne nuit de sommeil. C’est ce qui s’est passé pour moi (...). Patrizia, elle, est restée et c'était implicite qu’elle était une escorte.
Patrizia était là pour travailler ?
– Oui, après le dîner…
– Que vous a-t-elle dit quand elle est revenue ?
– Elle m’a dit qu’elle avait passé toute la nuit avec le président du Conseil et qu’ils avaient eu une relation sexuelle
".

Photo : leparisien.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017