Excite

Betancourt ne veut pas d'indemnisations françaises

La Franco-Colombienne Ingrid Betancourt renonce à l'offre d'indemnisation allouée par la France.


Il y a une semaine, Ingrid Betancourt renonçait à l'offre d'indemnisation de 5,2 millions d'euros de la Colombie après avoir été l'objet de critiques acerbes (rappel des faits ici). Samedi soir, l'ex-otage des Farc faisait savoir par son service de communication dans un communiqué à l'AFP qu'elle refusait également l'offre d'indemnisation française s'élevant à 450 000 euros.

'Ayant renoncé à entamer une sollicitation d'indemnisation en Colombie, Ingrid Betancourt tient à agir en conséquence avec la France qui l'a soutenue grandement pendant les six années de sa séquestration et depuis sa libération.' peut-on lire sur le communiqué.

L'indemnisation française jugée...insuffisante

Pourquoi ce brusque revirement de situation? Le JDD s'apprêtait en effet à révéler des informations plutôt dérangeantes... L'ex-otage des Farc aurait jugé l'indemnisation française de 450 000 euros insuffisante. L'ex-politicienne a-t-elle eu peur de se faire à nouveau taxer d''ingrate'? Pour rappel, Francisco Santos, vice-président colombien, lui avait décerné le 'prix mondial de l'ingratitude'.

Depuis sa libération, Ingrid Betancourt ne jouit pas d'une bonne réputation et a sérieusement besoin de faire redorer son blason. Beaucoup voient en elle une sombre calculatrice comme son ex-mari Juan Carlos Lecompte et ses anciens compagnons de captivité. Pour faire taire les rumeurs, la Franco-Colombienne devrait sortir en septembre un ouvrage confession chez Gallimard.

Photo: info2tv.fr et lestudio1.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017