Excite

Brésil : des doigts artificiels pour berner la pointeuse

Pointer avec des doigts de silicone, c’est tout autant créatif qu’ingénieux, mais cela reste illégal. Une urgentiste brésilienne est ainsi dans le collimateur de la justice : elle utilisait des moulages pour tromper les contrôles biométriques et couvrir les absences de médecins du SAMU de son hôpital. La jeune femme a été arrêtée en flagrant délit suite à une dénonciation anonyme.

Après avoir présenté son doigt au lecteur biométrique, Thaunes Nunes Ferreira tirait de son sac les phalanges de silicone portant les empreintes digitales de ses collègues et répétait l’opération, rapporte le site de la chaine de télévision brésilienne Globo. Selon la mairie, au moins six médecins du SAMU de Ferraz de Vasconcelos, près de Sao Paulo, auraient bénéficié de cette arnaque pour travailler ailleurs. Ils auraient versé 1200 reals (471 euros) par garde non effectuée au responsable du SAMU, Jorge Luiz Cury.

Selon son avocat, Celestino Gomes Antunes, la jeune femme a été contrainte à user de ce stratagème : elle aurait agi à la demande du directeur du SAMU – « soit elle faisait ça, soit elle perdait son emploi» a-t-il déclaré. Les enquêteurs ont également saisi les justificatifs délivrés par l’appareil biométrique. Parmi les médecins soupçonnés figurerait Aline Monteiro Cury, fille du directeur du SAMU. Engagée voilà trois ans, elle n’aurait jamais travaillé, note BOL Noticias. Les patients, eux, se débrouillent comme ils peuvent : faute de médecin, c’est un infirmier qui a récemment géré un accouchement et d’autres anecdotes tout aussi extravagantes existent. De quoi avoir froid dans le dos…

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017