Excite

Brigitte Bardot s'insurge contre l'abattage rituel

On connait les idées de Brigitte Bardot en matière de protection des animaux et d’immigration. Quand elle s’est offert toute une page de publicité dans Le Parisien pour protester contre l’abattage rituel, c’est au concert habituel d'encouragements et de critiques, qu’elle a eu droit.

On peut trouver ses sympathies envers l’extrême-droite dérangeantes. On peut également considérer que sa campagne est basée sur son refus de la religion musulmane. Mais, dans cette publicité peut-on ne voir que cela ? La campagne contre l’abattage rituel n’est née de la seule initiative de l’association de Brigitte Bardot mais également de sept autres organismes dont la Confédération Nationale des SPA de France et le Conseil National de la Protection Animale. Elle a pour but de faire respecter la législation qui interdit que l'on fasse souffrir inutilement les animaux. C'était d'ailleurs le but de la plainte déposée par Brigitte Bardot en février contre Brice Hortefeux et Bruno Le Maire à ce sujet.

Un rapport de l’INRA établi en 2008 sur l’étude de 1300 documents scientifiques met en lumière la souffrance de l’animal lorsqu’il n’y a pas étourdissement avant abattage en se basant sur l’état de conscience. La durée de l’agonie est fonction des aptitudes du sacrificateur, de son équipement mais également de la condition de l’animal. Cela peut durer quelques secondes à plusieurs minutes. Si l’on est davantage attaché à ce que l’on mange qu’au respect des bêtes d’élevage, il ne faut pas non plus oublier que le stress, provoqué par la souffrance de l'abbatage, a des répercussions gustatives et nutritionnelles sur la viande.

Source Photo : Campagne nationale d’information des consommateurs citoyens sur la réalité des pratiques d’abattage des animaux (abattagerituel.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017