Excite

Carla Bruni obtient 40 000 euros pour son sac Pardon

Pour avoir distribué sans autorisation, des sacs à l’effigie de l’ex-mannequin nue, la société Pardon a été condamnée à des dommages et intérêts pour préjudice subi. Les avocats de Carla Bruni-Sarkozy avaient demandé en première audience 125'000 euros, ils en ont obtenu 40'000.

C’est la fin d’une belle histoire pour Pardon. Le coup marketing était osé, mais réellement bien pensé. Pourtant la société a été traduite en justice et a perdu. Le tribunal de grande instance de Saint-Denis de la Réunion (lieu du siège social de l’entreprise) a statué en faveur de Carla Bruni. Pardon a indiqué dans un communiqué qu’elle ferait appel.

Rappel des faits

La Première dame est apparu sur un sac produit à 10 000 exemplaires. Sans autorisation et de surcroît totalement nue (la photo) sur la sérigraphie (inspirée du tableau de Georges Seurat, Les poseuses), le sac en matière recyclable a fait un buzz énorme sur le net et dans les boutiques. Revendiquant que cette photo avait été prise dans un cadre tout à fait spécial (participation bénévole pour une association de lutte contre le sida), son exploitation n’était pas concevable dans ses conditions.

Ses avocats ont obtenu gain de cause: "interdiction de diffuser directement ou indirectement le sac litigieux et ce, sous astreinte de 100 euros par infraction constatée". Cela en plus des 40'000 euros d’amende initial. Pardon estime la sentence "très cher payée". Il reste encore 5'500 sacs que devront être détruits, la société ne souhaite pas les brûler car "ce n'est pas écologique". Mais fera tout pour les supprimer sans que l’environnement en pâtisse.

Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017