Excite

Cette semaine un astéroïde frôlera la Terre

Dans quelques jours, le 15 février, un astéroïde de 135 000 tonnes et de 45 mètres de diamètre s’avancera vers notre belle planète. Ne paniquez pas, d’après la NASA il n’y a pas de risque de collision.

Donc le 15 février à 20 h 24, l’astéroïde, connu sous le doux nom de 2012 DA14, frôlera la Terre à la verticale de l’Indonésie. Il passera à plus de 27 000 kilomètres au dessus de nos têtes (1/10e de la distance entre la Terre et la Lune) à la vitesse ébouriffante de 7,8 km/s. Il s’agira du plus gros objet passant aussi proche de la Terre jamais anticipé par les scientifiques.

"En moyenne, un astéroïde de cette taille s'approche aussi près de la Terre tous les quarante ans et risque d'entrer en collision avec notre planète tous les mille deux cents ans", explique Donald Yeomans, directeur du bureau du Near Earth Object (NEO) du Jet Propulsion Laboratory de la NASA. "L'astéroïde passera à une distance remarquablement proche, mais nous comprenons suffisamment bien sa trajectoire pour conclure qu'il n'y a pas de risques de collision avec la Terre", a-t-il pris soin d’ajouter. Il s’approchera aussi des orbites de certains satellites mais ne devrait pas les mettre en péril. 2012 DA14 ne devrait pas repasser à une telle distance avant bien longtemps, en effet lors de sa prochaine visite, en 2046, il croisera à près d’un milliard de kilomètres de la Terre.

Il sera possible de voir l’astéroïde à l’aide d’un télescope amateur depuis l’Europe de l’Est, l’Australie et l’Asie où il fera nuit. D’après les scientifiques, si jamais il venait à s’écraser sur la Terre, les dégâts seraient équivalant à ceux provoqué par l’astéroïde tombé en Sibérie centrale en 1908. L’un d’eux, Tim Spahr du Minor Planet Center à l’université de Harvard, a estimé que le choc pourrait être comparé à une bombe de 2,4 mégatonnes, suffisant pour dévaster une vaste étendue mais pas assez pour être qualifié de catastrophe mondiale. Toujours selon lui et à titre de comparaison, la météorite qui sonna le glas des dinosaures 66 millions d’années en arrière mesurait 10 kilomètres de diamètre.

"Le programme de la NASA se concentre depuis ces dernières années sur la détection des petits astéroïdes et beaucoup de progrès ont été accomplis. Il y a dix ans on n'aurait pas pu détecter 2012 DA14", a-t-il dit.

En tout c’est 9500 objets célestes passant près de la Terre qui ont ainsi été recensés par les astronomes, a peu près un dixième du total existant. Leur orbite est calculée afin de déterminer s’ils représentent un danger pour la Terre. En tout cas d’après leurs estimations la fin du monde n’est pas pour vendredi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017