Excite

Chômage des jeunes: le plan de Sarkozy

Nicolas Sarkozy présentait ce vendredi un plan d’urgence, doté d’1,3 milliard d’euros avec des aides aux entreprises pour qu’elles développent les contrats en alternance et l’embauche des stagiaires.

Ce plan "Jeunes" mise tout sur les contrats en alternance. Pas de nouveau dispositif à proprement parlé, mais des incitations supplémentaires, en milliard d’euros. Le chef de l’État met 1,3 milliard sur la table. "L’argent public, je ne veux pas qu’il serve à financer du chômage. Je veux qu’il serve à financer de la formation, des emplois" a indiqué Nicolas Sarkozy à Jouy-le-Moutier (Val-d’Oise).

Explications du plan d’urgence

Premier volet de ce plan emploi, l’apprentissage. À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 juin 2010, les entreprises qui embauchent un apprenti seront exonérées de charges. Les aides de l’État pour l’emploi d’un apprenti seront revalorisées dans les petites entreprises de moins de 50 salariés.

Les contrats de professionnalisation devraient passer à plus de 30% d’ici à juin 2010. Pour inciter les entreprises, une prime comprise entre 1 000 et 2 000 euros leur sera versée. Pour les jeunes sans aucune formation, le gouvernement va doubler le nombre de contrats "initiative emploi". En 2009, 50 000 contrats de ce type devront être signés. Les aides aux employeurs resteront inchangées.

Enfin pour les stages. Désormais, les stages supérieurs à deux mois seront obligatoirement rémunérés. Et pour les entreprises qui embauchent un stagiaire en CDI avant la fin septembre 2009, une aide de 3 000 euros leur sera attribuée.

Ce plan d’urgence, contre le chômage des "Jeunes" sera soumis dès mardi prochain aux partenaires sociaux.

Photo: institut-entreprise.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017