Excite

Chômage: pas si bas que ça!

Le taux de chômage a baissé à 7,2% de la population active en France métropolitaine, 7,5% en incluant les départements d’outre mer (résultats publiés par l’Insee).

Le chef de l’Etat s’est exprimé à propos de la baisse du taux de chômage: «C'est un succès important, c'est le meilleur chiffre depuis 25 ans. [...] Ca prouve que la stratégie retenue est la bonne mais il ne faut surtout pas s'arrêter à cela. Il ne faut faire aucune autosatisfaction, il faut continuer jusqu'à ce que nous ayons le plein emploi».

Les chiffres

Pour les moins de 25 ans, le taux de chômage a reculé et a atteint 17,2% en métropole, alors qu'il s'élevait à 21,1% au premier trimestre 2007. Il reste toutefois beaucoup plus élevé (le double) que chez les 25-49 ans.

Chez les 25-49 ans, le taux de chômage a décliné en passant à 6,6% en métropole au lieu de 7,5% au premier trimestre 2007.

Chez les 50 ans et plus, le taux de chômage s’est établi en repli à 4,7% en métropole (5,9% au premier trimestre 2007).

Les changements de définition

Il faut savoir que la définition du chômage de l’INSEE a été modifiée pour coller à celle du BIT: "personnes sans emploi qui souhaiteraient travailler, mais ne sont pas forcément disponibles dans les deux semaines ou n’ont pas nécessairement accompli de démarches actives de recherche d’emploi dans le mois précédent".

On ne prend plus en compte non plus les personnes en sous-emploi soit 1,18 millions de personnes dont la définition a également été changée pour coller à celle du BIT.
Le sous-emploi correspond désormais aux personnes contraintes au temps partiel ou au chômage technique alors qu’elles souhaitent travailler plus d’heures «sur une semaine donnée» et sont disponibles pour le faire, qu’elles recherchent un emploi ou non.

Les personnes qui travaillent à temps partiel mais cherchant un second emploi ne sont plus comptabilisées. Ces personnes représentaient un peu moins de 10'000 personnes.

La modification de la définition du chômage rend donc «impossible des comparaisons rigoureuses avec les niveaux précédents. Toutefois, on estime que le taux de sous-emploi calculé selon l’ancien concept, serait à peu près stable entre les deux derniers trimestres», indique l’Insee.

Photo: Flickr.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017