Excite

Christine Ockrent, une balle dans la tête!

Hier, lundi, c’était la journée de la liberté de la presse. Reporters sans Frontières (RSF) a pour l’occasion placardée Christine Ockrent avec une balle entre les deux yeux. Une réalité pour les journalistes aujourd’hui.

Le rang de la France: 43e. Qu’est-ce que ça signifie? Que la liberté de la presse fait partie des démocraties, que la France en est une, et qu’elle se place derrière le Ghana, le Mali, l’Afrique du Sud ou les États-Unis.

Si l’hexagone n’arrive pas à se hisser plus haut, c’est aussi parce que 'La liberté de la presse n’est pas naturelle en France. Pas comme aux États-Unis ou en Grande-Bretagne en tous cas'. Le constat est expliqué par Jean-François Julliard, secrétaire de RSF.

Christine Ockrent

L’affiche est manifestement un moyen d’attirer l’attention sur la non-liberté des journalistes à faire leur métier. En accroche, 'N’attendez pas qu’on vous prive de l’information pour la défendre', ne choque pas vraiment. Mais la surprise prend à la gorge lorsque l’on voit la journaliste, directrice générale déléguée de RFI, exécutée d’une balle dans la tête!

Selon Reporters sans frontières, 77 journalistes dont quatre au Nigéria ont été tués dans le monde en moins d’une année.

Photo: imagazine-over-blog.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017