Excite

Cinq ans de vie en moins pour les fumeurs

Mardi 10 juin, une étude américaine établissant une nouvelle charte des risques de mortalité a été publiée dans le Journal of the National Cancer Institute, et épingle à nouveau les fumeurs. Une mise en garde leur est faite sur les maladies cardio-vasculaires et le cancer du poumon.

C’est le docteur Lisa Schwart, du centre médical du ministère américain des anciens combattants qui a mené cette étude. Elle quantifie à au moins cinq ans, le nombre d’années de vie que pourrait perdre un fumeur. Elle a comparé des hommes et des femmes à différents âges de la vie et les risques qu’ils ont de décéder d’un cancer du poumon ou d’une maladie cardio-vasculaire.

Les résultats sont très marquants. Chez les fumeurs, les risques de décéder d’un cancer du poumon (de la prostate ou du colon) de ceux d’une maladie cardio-vasculaire sont plus élevés, surtout après 60 ans. Pour les non-fumeurs, c’est l’inverse, la maladie cardio-vasculaire l’emporte et à tous les âges de la vie.

Chez les fumeuses, un cancer du poumon ou une maladie cardio-vasculaire est plus élevé jusqu’à 40 ans et passe bien avant le cancer du sein. Pour les non-fumeuses, jusqu’à 60 ans, elles ont autant de risques de décéder d’un cancer du sein que de maladies cardio-vasculaires (là encore quand les pathologies s’y prêtent). Tout le monde ne meurt pas de ces maladies aux âges indiqués.

Notons également que cette charte sur les risques de mortalité, pour les dix prochaines années, utilise aussi les statistiques du Centre national de la santé en France.

Crédit photo: evarollin

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017