Excite

Concorde: ouverture du procès

Ce procès hors normes va se tenir ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d’Oise). 113 personnes ont trouvé la mort. Deux scénarios de la catastrophe vont être confrontés.

L’histoire s’est déroulée le 25 juillet 2000. Un Concorde de la compagnie Air France décolle de Roissy pour New York. Deux minutes après son décollage, il s’écrase sur un hôtel à Gonesse tuant les 109 personnes à bord ainsi que quatre autres au sol. Rapidement, le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) boucle les investigations en dix-huit mois. Mais huit années auront été nécessaires pour cerner les responsabilités pénales.

Deux scénarios possibles

Devant le tribunal de Pontoise, deux thèses vont être présentées. La première met en cause la compagnie Continental Airlines dont l'un des appareils avait perdu une pièce sur la piste. La seconde privilégie la thèse d’un incendie à bord du Concorde avant le décollage et rejette donc toutes responsabilités de Continental.

Selon les experts, le crash aurait été provoqué par une lamelle en titane perdue par un DC10 de Continental Airlines. Le pneu du Concorde aurait roulé dessus et les projections auraient crevé un réservoir de kérosène. Pour la compagnie américaine, la thèse est tout autre. L’avion aurait pris feu avant de rouler sur la pièce.

Peu de familles seront présentes au procès. Elles ont été fortement indemnisées (115 M€). Seules les proches des victimes au sol et du commandant de bord devraient être là.

Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017