Excite

Crise au Liban : crainte d’une guerre civile

Les partisans du Hezbollah, bras armé de l’Iran, ont pris de nouvelles positions dans la capitale libanaise, et plus particulièrement autour des résidences des principales figures de la majorité parlementaire, soutenue par l’Occident et l’Arabie Saoudite. Les hommes armés de l'opposition chiite ont pris le contrôle de l'ouest de la capitale libanaise. En trois jours, les affrontements ont déjà fait 11 morts et plus de 20 blessés, faisant craindre une nouvelle guerre civile au Liban.

Le Hezbollah a atteint son objectif à Beyrouth. Les combats de rue entre la milice chiite et les partisans de la majorité antisyrienne ont cessé dans la capitale libanaise vendredi en fin de matinée. Selon un responsable de la sécurité, ‘il n'y a plus d'affrontements car personne ne fait face aux combattants de l'opposition’ chiite, qui contrôle désormais l'ouest de la ville.

Vendredi matin, au lendemain du discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, sur une ‘déclaration de guerre’ du gouvernement libanais, des hommes de l'opposition chiite ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de Beyrouth, aux mains de leurs ennemis sunnites. Des membres du Hezbollah ont également mis la main sur la chaîne de télévision pro-gouvernementale, en exigeant l'interruption des programmes.

Une ‘affaire intérieure’ libanaise, selon Damas

Vendredi midi, la Syrie, qui, tout comme l'Iran, soutient le Hezbollah, a démenti toute implication. Le président Bachar el-Assad a parlé d'une ‘affaire intérieure’ libanaise et espéré ‘une solution à travers le dialogue’.

La fin des combats n'a pas rassuré l'Italie. Rome annonce vendredi midi préparer un plan d'évacuation de ses ressortissants dans la capitale.

La France a souligné, par la voix de Bernard Kouchner, qu'elle ‘ne resterait pas inactive face à ce drame’. Le ministre des Affaires étrangères a souligné vendredi qu'il fallait ‘éviter à tout prix le terrible engrenage de la guerre civile’, et appelé ‘chacun, chaque partie, chaque force, à cesser immédiatement les combats et à reprendre la voie du dialogue’.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017