Excite

Dans le métro parisien, des nus: quel cliché!

Les clichés feront partie de son ouvrage, sobrement intitulé Fantaisies souterraines, qui paraîtra cette semaine. La RATP a tout de même demandé à l’artiste de retirer certaines photos, notamment les prises de vues sur les voies, jugées trop dangereuses, car pouvant inciter le voyageur à faire la même chose.

Jam Abelanet n’avait pas du tout comme objectif de faire de l’exhibitionnisme, au contraire, il voulait explorer le métro, d’une manière différente, toute personnelle. “Le métro est un endroit que tout le monde connaît par cœur, explique le photographe, mais il est toujours représenté de la même manière. Aller chercher des accès méconnus, esthétiques et immortaliser des corps de femmes dans leur plus simple appareil était intéressant”.

Découvrez la galerie photos des nues du métro parisien, par Jam Abelanet

Et tout cela c’est fait quand?

Seule une série, sur la cinquantaine de clichés de nus pris, ont été shootés pendant les horaires de fermeture du métro. Le reste, la plus grosse partie, a été réalisé durant les horaires d’ouverture, à la vue des passagers, mais jamais aux horaires de pointe. Les modèles se changeaient à même le métro. “On ne s’est fait prendre qu’une fois par les services de sécurité de la RATP, à la station Cité. Nous avons été conduits au poste et avons écopé d’une amende de 25 euros pour franchissement de barrière de sécurité, mais c’est tout”, indique Jam Abelanet.

Crédit photo : Jam Abelanet

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017