Excite

Décès à 102 ans d'Hofmann, père du LSD

Le chimiste suisse Albert Hofmann, qui a découvert par accident la drogue hallucinogène LSD en 1943, est décédé près de Bâle (nord-ouest de la Suisse), à l'âge de 102 ans.

Albert Hofmann, né en 1906 à Baden, est entré dans l'histoire en faisant lui-même par hasard l'expérience du LSD, le 16 avril 1943. Alors qu'il étudiait les alcaloïdes de l'ergot du seigle afin de créer un stimulant circulatoire et respiratoire, le diéthylamide de l'acide lysergique (LSD), il en fait tomber par indvertance une goutte sur sa main, lui provoquant une sensation de vertige. “Une incroyable agitation associée à un étrange étourdissement et à une imagination stimulée à l'extrême” est la description qu'il fit de cette première expérience scientifique psychédélique de l'histoire.

Hofmann croyait que le LSD pouvait aider à comprendre la structure du mental humain, à suivre le parcours et le processus des origines de l'imagination; qu'il pouvait aider à comprendre les pathologies comme la schizophrénie. Pour le chimiste, cette susbstance sera donc utile en psychiatrie ou en neurologie. Entre 1947 et 1966, le groupe chimique suisse Sandoz, qui emploie Albert Hofmann, le produit en dragées et en ampoules pour le corps médical.

Mais des abus donnent mauvaises réputation au LSD. Surtout aux Etats-Unis, il devient au début des années 1960 la drogue numéro un du mouvement hippie. Le LSD finit par être interdit et Sandoz cesse sa production.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017