Excite

Dépistage du sida pour tous

C’est désormais officiel, le plan sida est enfin achevé. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé en rappelle les enjeux: 'Les 6.000 ou 7.000 contaminations, qui se font encore chaque année, sont insupportables'.

Dès lors, toute la population française, âgée de 15 à 70 ans, pourra demander le test. Cela est sans obligation mais l’avancée est majeure. Auparavant, les médecins le proposaient aux personnes ayant un comportement à risque. Selon le quotidien Libération, il y aurait 150.000 séropositifs en France dont près d’un tiers qui ignoraient être porteur du virus.

Toujours selon le quotidien, 7.000 personnes se feraient contaminer (nouveau cas) chaque année, la moitié se trouverait en Île-de-France. 'Le dépistage doit devenir banal', assure Roselyne Bachelot. C'est pourquoi ce n'est plus un professionnel de santé qui fera le test mais un militant associatif qui sera formé.

Le plan sida dans les faits

Il coûtera un milliard d’euros à l’État sur cinq ans. Le plan prévoit une réorganisation des différents organismes (centres de dépistage anonymes et gratuits, les centres de planning familial, les laboratoires privés) et la création d’un comité national de pilotage. L’objectif: réduire de 50% les nouveaux cas en cinq ans.

En décembre, une campagne nationale d'informations appellera tous les professionnels de santé à proposer ce test à leurs patients.

Photo: afriqueactu.net et elcs.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017