Excite

Des cobayes humains en Inde

Souvent mal encadrés, les tests médicamenteux attirent les habitants les plus pauvres, cible facile, surtout quand la population a besoin d’argent. Les firmes étrangères, multinationales de l’industrie pharmaceutique, en profitent.

Usines de médicaments et tests cliniques sont les plus répandus en Inde. Dans un centre, vieux d’une dizaine d’années, des tests sur les médicaments sont réalisés sur des cobayes humains. Les patients sont informés, conseillés et rémunérés. En fonction de leur pathologie, ces Indiens essayent les médicaments que l’on trouve ensuite, s’ils sont approuvés, en pharmacie.

Virtuellement toutes les maladies

Dans ce pays d’1.300 milliards d’habitants, on compte par exemple 300 millions de diabétiques, 3 millions de personnes atteintes du cancer… pour 700 000 lits dans les hôpitaux ! L’Inde est donc un terrain propice pour analyser et tester de futurs médicaments sur une population déjà malade.

Mais il y a un revers de médaille. Les tests ne fonctionnent pas toujours, il est fréquent de ressortir avec une ou plusieurs maladies supplémentaires. Au départ, Fatima, bien portante, essaie des pilules contraceptives. Rapidement, elle est prise de vomissements, d’étourdissements. Du cobaye humain, elle est devenue une malade de plus à traiter pour ne pas espérer voir apparaître un cancer de l’utérus ou de la peau.

Fatima a fait ce choix pour aider financièrement sa famille. Aujourd’hui, elle dépense l’argent gagné pour se soigner. Personne ne l’avait informé des risques, même infimes. Les ONG dénoncent ses pratiques. L’Inde possède une législation sur les tests cliniques, à priori peu utilisée. Aujourd’hui, ce sont plus de 400 tests qui sont effectués, pour une industrie qui représentera en 2010 plus de 800 M€.

Photo : rue89.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017