Excite

Des élèves russes politiquement engagés dénoncés par les profs

La police russe a appelé les écoles d'Oulianovsk, sur la Volga, à dénoncer les élèves appartenant à des associations ou des mouvements politiques. Elle a justifié cette demande par une hausse « préoccupante» du militantisme chez les mineurs, a indiqué la mairie. Dans une lettre envoyée au département en charge de l'éducation au sein de la mairie, la police locale appelle donc les professeurs « à informer les membres du ministère de l'Intérieur lorsque des mineurs deviennent membres d'associations, de mouvements extrémistes ou d'autres formations informelles ».

« Au cours de l'année scolaire, plusieurs partis politiques et associations sont devenus plus actifs lors de rassemblements, manifestations ou marches. C'est l'augmentation du nombre de mineurs participant à ces actions qui provoque une certaine préoccupation», précise ce document diffusé sur internet. Le texte souligne en particulier une augmentation des actions menées par les communistes, le mouvement d'opposition l'Autre Russie et des associations jugées « extrémistes » dans cette ville située à environ 900 kilomètres au sud-est de Moscou.

La lutte contre l'extrémisme est régulièrement mise en avant en Russie pour justifier des actions des forces de l'ordre contre l'opposition à la politique de Vladimir Poutine. Le parquet général russe a ainsi usé de cet argument pour expliquer la vaste campagne d'inspection des ONG menées dans le pays. A l'époque soviétique, les autorités encourageaient largement la population à dénoncer auprès de la police et du KGB les activités jugées suspectes de leurs voisins et la délation était monnaie courante.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017