Excite

Des jeunes filles violentes interpellées par la police niçoise

La police niçoise a neutralisé cette semaine une bande de jeunes filles violentes de moins de 15 ans…

Fin Mars, dix mineurs dont huit filles interpellés par la police se revendiquent de la bande "Ghetto youth". Dès l'arrestation des adolescents, les enquêteurs ont continué à surveiller Facebook. C'est par l'intermédiaire de ce réseau social et grâce au trombinoscope, que la police a démantelé une autre bande d'agresseurs qui comptait elle aussi dix adolescents dont huit jeunes filles. Celles-ci habitant, pour la plupart, dans les quartiers sensibles de la cinquième ville de France, auraient frappé d'autres adolescentes.

Une vingtaine de victimes auraient porté plainte pour agression. Les agresseuses, âgées de 12 à 15 ans, choisissaient leurs victimes au hasard en les violentant à coups de poings et de pieds, déclarant aux enquêteurs que "ça leur faisait du bien".

La police aurait également découvert des vidéos à caractère violent sur leurs téléphones portables : ces vidéos auraient été mises en ligne. Toutes ces jeunes filles violentes n'étaient pas impliquées au même degré dans cette affaire. Six seulement auraient été entendues par un Juge pour mineurs afin qu'elles répondent de leurs actes.

D'après les enquêteurs, le comportement de ces jeunes serait lié à des difficultés familiales, qui seraient à l'origine de ces faits graves.

Ce phénomène de violence n'est pas un cas isolé. En région parisienne, vingt-quatre affaires auraient été recensées en 2010, et six affaires en 2011. Ce qui a permis l'arrestation de 149 jeunes.

Photo : yahoo.com ( yahoo.com )

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017