Excite

Des menaces contre Obama?

Une menace supposée d’attentat à l’encontre de Barack Obama aurait été déjouée au moment de sa prestation de serment, il y a un an. Les services de renseignements sont convaincus qu’à l’époque un groupe d’extrémistes somaliens voulaient tuer l’actuel président.

Après l’attentat manqué sur le vol Amsterdam/Detroit, la CIA n’est pas du tout en odeur de sainteté auprès du président. Les services secrets n’auraient pas pris en compte l’appel du propre père du terroriste nigérian et on apprend depuis hier, que Barack Obama aurait bien pu mourir lors de son investiture.

La CIA avait donc mis à l’abri Robert Gates, secrétaire d’État à la Défense, pour le remplacer. Mais là où le bât blesse, fut que cette information était totalement fausse. Les services secrets se sont fait avoir comme des bleus, sans recouper la nouvelle avec des sources convergentes. Aujourd’hui, Barack Obama pointe du doigt ses propres services en admettant un échec des procédures.

Ce n’est pas acceptable

Mardi soir, le chef de l’État avait réuni une vingtaine de personnes pour faire le point sur les mesures de sécurité dans les transports aériens et sur les listes des présumés terroristes. Parmi les ministres conviés, Hillary Clinton, Robert Gates, Janet Napolitano (sécurité intérieure), Leon Panetta (CIA) et Robert Mueller (FBI).

À l’issue du huit clos, Obama aurait déclaré: 'C'est un ratage qui aurait pu être désastreux. Nous avons renvoyé la balle mais de justesse. Cela a été évité par des individus courageux, et pas parce que le système a marché, et cela n'est pas acceptable'.

Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017