Excite

Des pirates contrôlent un voilier français

Les autorités françaises ont envoyé à Djibouti, une équipe du GIGN spécialisée dans les interventions marines qui pourrait le cas échéant intervenir sur le voilier de croisière Le Ponant, détourné depuis vendredi par des pirates.

L'équipe "commando" est partie dans la nuit de dimanche à lundi et doit être actuellement sur place. "Elle est composée de dix personnes qui s'entraînent régulièrement avec les unités d’élite de la marine nationale", précise-t-on au gouvernement. Elle se tient prête à tout moment pour intervenir.

L'équipage du bateau (22 Français dont 6 femmes, des Ukrainiens et des Coréens, soit au total 30 personnes) est toujours retenu en otage. Le voilier a jeté l'ancre hier, suivi de près par le bâtiment de la marine nationale qui l'escorte. Les négociations sont en cours entre le Quai d'Orsay et les pirates.

Nicolas Sarkozy a présidé dimanche soir à l'Elysée une réunion pour faire le point sur la situation avec le Premier ministre, François Fillon, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et des représentants du ministre de la Défense Hervé Morin et de l'état-major des forces armées.

Bernard Kouchner a affirmé que "l'affaire risque d'être longue". Interrogé sur RMC, Olivier Hallaoui, spécialiste de la Somalie, estime que "tant que les otages ont une valeur marchande, les pirates ne les toucheront pas".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017