Excite

Des prisonniers brésiliens au secours de la forêt

Derrière les murs de la prison de Tremembé, dans la région brésilienne de São Paulo, une pépinière de 7 hectares est entretenue par les détenus. Ils ont déjà contribué à produire 150.000 boutures d’espèces natives de la flore de la forêt Atlantique du Brésil.

Une convention entre l’Etat Brésilien et la Funap (Fondation de Soutien aux Travailleurs Emprisonnés), qui porte assistance aux détenus, permet d’avoir recours à cette main-d‘œuvre pour contribuer à la revitalisation de la Forêt Atlantique. Celle-ci a en effet perdu une grande partie de son patrimoine d’espèces au cours des dernières décennies. La Fondation contribue à la réinsertion sociale des prisonniers grâce à des cours, des stages, un apprentissage professionnel et des opportunités de travail rémunéré.

Le détenu doit se trouver en régime de semi-liberté pour pouvoir travailler au sein de ce projet appelé « Forêts intelligentes ». Les détenus sélectionnés passent par différents cours de professionnalisation qui contribuent à la valorisation de l’individu et au renforcement de son estime de soi. « Ce travail m’a ouvert l’esprit. Je suis plus tranquille et j’apprends des choses », affirme le détenu Elis Ribeiro da Silva.

Un autre témoignage révèle l’importance et l’amplitude de ce travail dans la vie de ces personnes. « Pendant tout ce temps où j’ai été détenu ici j’ai appris plein de choses… C’est une thérapie pour nous. Il y a plein de choses qui ont contribué à améliorer ma vie. Tous les trois jours de travail, ma peine sera réduite d’un jour, c’est une opportunité qu’on me propose et je vais la saisir » affirme ainsi Alescio Rodrigues.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017