Excite

Des sanctions pour le groupe facebook antiradars

Peut-on tout dire sur Facebook ? La question de l'application de la loi sur les réseaux sociaux ressurgit une nouvelle fois avec cette affaire d'un groupe facebook antiradars.

Quinze membres d'un groupe facebook sont jugés ce mardi pour avoir prévenu des utilisateurs de la position des forces de l'ordre sur les routes de l'Aveyron. Des suspensions de permis, de 15 jours à 4 mois, ont été requises. Le jugement a été mis en délibéré au 3 décembre.

Quinze prévenus répondaient de "soustraction à la constatation des infractions routières". Huit d'entre eux sont également poursuivis pour "outrages" après avoir donné de petits noms pas vraiment sympathiques aux gendarmes. Le procureur a requis des amendes de 300 à 500 euros.

La défense a dénoncé une "hypocrisie" de la justice, en faisant valoir que les systèmes d'aide à la conduite fournissaient les mêmes informations, tout en étant totalement légaux. L'avocat a également cité, exemplaire en mains, le magazine Autoplus, qui publie une carte des radars très précise.

Les associations pour la sécurité routière déplorent quant à elles un nouvel instrument toujours plus dangereux pour la sécurité routière.

Rendez-vous donc en décembre pour la suite du procès.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017