Excite

Destruction d’un satellite dans l’espace

En détruisant le satellite espion à la dérive, les Etats-Unis ont-ils voulu démontrer qu’ils étaient capables de mener une ‘guerre des étoiles’, et de détruire des satellites dans l’espace ? La Chine et la Russie se posent des questions…

Dans la nuit de mercredi, Washington a réussi à neutraliser un de leur satellite espion, qui montrait des défaillances depuis fin 2006. ‘Vers 22h26, (4h26 à Paris), un navire de guerre a tiré un missile SM-3 tactique qui a frappé le satellite approximativement à 247 km au-dessus de l'Océan Pacifique, alors qu'il se trouvait dans l'espace à plus de 44.000 km/h», a annoncé le département de la Défense. En effet, le satellite, contenant plus de 450 kilos d’une substance hautement toxique, l’hydrazine, devait être abattu avant qu’il ne s’écrase sur la Terre. Ce carburant qui sert à propulser le satellite en orbite serait potentiellement dangereux pour les populations civiles si le réservoir devait s’écraser intact. Or, ‘la confirmation que le réservoir de carburant a été détruit pourrait prendre 24 heures’, précise le Pentagone. Selon lui, quasiment tous les débris vont se consumer à leur entrée dans l’atmosphère dans les 24 à 48 heures. Les débris restants devraient rentrer dans l’atmosphère dans les 40 jours.

Mais techniquement, la demi tonne d’hydrazine contenue dans les réservoirs devait être entièrement détruite par la chaleur à son entrée dans l’atmosphère. C’est pourquoi la Chine et la Russie demandent des explications à Washington, soupçonnant les Etats-Unis d’avoir profité de l’occasion pour procéder à un test anti-missile ; et s’inquiétant des conséquences possibles de cette opération, évaluée entre 40 et 60 millions de dollars.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017