Excite

Deux homosexuels portent plainte contre un maire pour refus de mariage

Un couple d’homosexuels a porté plainte hier pour discrimination contre le maire et les adjoints du village d'Arcangues (dans le sud-ouest), qui refusent de les marier, a annoncé leur avocate. Ils les ont aussi assignés en référé afin que le tribunal « leur fasse obligation de célébrer le mariage». Ces faits sont passibles de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, a-t-elle relevé.

Fin mai, Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel s'étaient vu opposer un refus catégorique par Jean-Michel Colo, 60 ans, maire d'Arcangues depuis 31 ans, auquel ils venaient annoncer leur intention de se marier dans ce village où ils habitent depuis 2003. « Nous lui avons pourtant précisé que notre mariage ne donnerait lieu à aucune publicité particulière et ne serait pas médiatisé. Malgré cela, il nous a de nouveau opposé un refus péremptoire après notre dépôt de dossier à la mairie d'Arcangues le 17 juin», a déclaré M. Martineau-Espel.

Depuis, M. Colo a continué à affirmer qu'il refusait de marier deux homosexuels. Ses adjoints ont opté pour la même position. Lundi, M. Colo a été convoqué par le sous-préfet de Bayonne, qui lui a demandé d'appliquer la loi. La loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, promesse de campagne du président socialiste, a été votée par le Parlement le 23 avril et promulguée le 18 mai par François Hollande. Elle a été vivement combattue dans la rue par ses opposants, qui se sont massivement mobilisés à plusieurs reprises.

Pour mémoire, le premier mariage homosexuel en France a été célébré le 29 mai à Montpellier. L’union avait fait la une des médias.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017