Excite

Écoles primaires japonaises aux enchères

Les sites sont constitués de bâtiments scolaires, de piscines et logements spacieux où les enseignants passaient la nuit. La mise à prix est comprise entre 21,8 millions et 67,4 millions de yens (de 165 000 à 520 000 euros).

En raison de la diminution du nombre d’élèves dans les écoles et du faible taux de natalité, la petite ville de Niikappu, a été contrainte de fermer sept écoles primaires depuis le printemps dernier. Le gouvernement a essayé de vendre tous les équipements non utilisés au secteur privé, mais quatre sites scolaires sont restés invendus. L’État a donc décidé d’en dresser la liste sur le site aux enchères de Yahoo! Japan.

Sur les sept écoles primaires, trois établissements ont trouvé preneur. Le premier est devenu un bâtiment administratif, le second une maison de retraite et le troisième un local de club hippique. Seulement, il en reste encore quatre. Pour trouver des acquéreurs, la municipalité annonce la couleur: les écoles renferment des logements très spacieux et une piscine. Elles sont très bien situées et la mise à prix reste honnête.

Mais la ville de Niikapu n’est pas riche. La population est plutôt âgée, les plus de 65 ans sont nombreux alors que les moins de 13 ans sont très peu. La natalité est en berne et les écoles primaires ferment une après l’autre. Les mesures politiques pour faciliter l’éducation des tout-petits sont insuffisantes tout comme les infrastructures.

Photo: asiajin.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017