Excite

Edward Snowden : la candidature polémique au prix Nobel de la Paix

  • Getty Images News

Edward Snowden, l’homme de l’affaire PRISM qui embarrasse Washington a été proposé par un universitaire suédois, membre du comité Nobel, comme candidat au Nobel de la Paix.

Cette candidature fait déjà grincer des dents. Alors que l’administration de Barack Obama -lui-même Prix Nobel de la Paix en 2009- le poursuit pour espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux, Edward Snowden est devenu à son insu un symbole de liberté de pensée et de résistance.

Ironie de l’histoire. Son pendant cybermilitant australien Julian Assange est sous le coup d’une extradition demandée par cette même Suède qui s’intéresse aujourd’hui à cet ancien employé de la CIA et NSA. WikiLeaks dont Assange est le fondateur avait été également candidat pour le prix Nobel de la paix 2011.

Rappelons toutefois que la Suède abrite aussi le Parti pirate, un parti politique fondé en 2006 qui soutient notamment le renforcement des droits fondamentaux relatifs à la vie privée sur Internet et dans la vie de tous les jours.

Stefan Svallfors, sociologue suédois et membre de l’Académie royale des sciences de Suède a lancé un pavé dans la mare en proposant le 13 juillet dernier la candidature d’Edwrd Snowden au prix Nobel de la paix 2014, alors que celui-ci risque la peine de mort.

Selon le professeur, la révélation du système PRISM qui espionne les communications du monde entier, a "aidé à rendre le monde un peu plus sûr" et a rappelé que les "individus peuvent s’élever pour défendre les libertés fondamentales".

Rappelons qu’en visite officielle à Berlin en juin 2013, le président américain Barack Obama avait répondu à la chancelière Angela Merkel au sujet des limites de surveillance via Internet, que le programme PRISM se limitait à la lutte contre le terrorisme et le trafic d’arme.

Edward Snowden est à ce jour encore bloqué dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou. Aucun pays n’a encore accepté la demande d’asile du fugitif ce qui laisse imaginer à quel point le sujet Snowden s’avère être un épineux contentieux diplomatique.

La proposition de Stefan Svallfors a le temps de faire son chemin puisqu’elle ne concerne que le Prix Nobel 2014. En effet, pour 2013 c’est trop tard. Il fallait s’y prendre avant le 1er février derneir. Cette années pas moins de 259 prétendants figurent sur la liste pour succéder à l’Union Européenne, Prix Nobel de la Paix 2012. Un record.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017