Excite

Elections américaines J-1

Dernière ligne droite pour les deux candidats en lice dans la course à la Maison Blanche. J-1 pour Barack Obama et John McCain avant que près de 160 millions d'Américains soient appelés aux urnes pour faire leur choix. Pour cette ultime journée de campagne électorale, les deux adversaires ont un programme chargé: 13 états à visiter en 24 heures pour tout donner et tenter de convaincre les indécis.

Sondage: "Qui sera le 44e président des Etats-Unis à votre avis?" Votez!

Les sondages donnent Obama gagnant

Après 18 mois de campagne électorale acharnée (notre dossier ici, entre les nombreuses rencontres, les débats télévisés et les divers meetings, les candidats démocrate et républicain arrivent au bout de l’aventure pré-présidentielle. Les sondages semblent donner le parti démocrate vainqueur avant l’heure comme en témoignent les dernières statistiques publiées par Gallup: il y aurait 55% d'intentions de vote en faveur de Barack Obama contre 44% pour John McCain (ou encore 53% contre 42% selon la méthodologie utilisée pour réaliser ce sondage). Le candidat démocrate se voit donc crédité de 11 points d'avance sur son adversaire républicain selon ces mêmes données. L'institut estime «improbable» un retournement de tendance à ce stade.

A la conquête des indécis

Mais à 24 heures du scrutin, personne ne se hasarde, y compris dans le camp démocrate, à dire que les jeux sont faits. C’est pourquoi aujourd’hui, les deux candidats aux présidentielles américaines, accompagnés de leur colistier respectif, Joe Biden et Sarah Palin, se rendront dans plusieurs états américains pour des meetings. Le sénateur de l'Illinois ira en Virginie, en Caroline du Nord et en Floride. Son colistier Joe Biden ira de son côté à la rencontre des électeurs de Pennsylvanie, de l'Ohio et du Missouri et même Michelle Obama tiendra deux réunions publiques, dans le Colorado et le Nevada. De son côté, John McCain partira pour la Floride, le Tennessee, la Pennsylvanie, l'Indiana, le New Hampshire, le Nevada et enfin son fief, l'Arizona, à minuit. Sarah Palin se rendra elle dans l'Ohio, le Missouri, l'Iowa, le Colorado et le Nevada.

L'effet Bradley

Si pour le moment, tout concourt à une large victoire de Barack Obama mardi - son charisme, sa campagne sans faute, ses prestations télévisées, l'impopularité de l’actuel président républicain – un événement tout à fait imprévisible n’est pas exclu: une crise internationale de grande ampleur dans laquelle le candidat démocrate apparaîtrait inexpérimenté, un scandale de dernière minute dans le camp Obama. Cependant, le plus probable et le plus effrayant pour la camp démocrate serait un retournement de situation par un «effet Bradley», ce qui s’est déjà manifesté lors de l’élection au poste de gouverneur de Californie en 1982. Le candidat noir, Tom Bradley, opposé au candidat blanc, George Deukmejian, était donné vainqueur par les sondages mais à la surprise générale, il a perdu les élections. Une des théories pour expliquer cet «effet Bradley» est que certains électeurs donnent une réponse fausse lors des sondages, de peur qu'en déclarant leur réelle préférence, ils ne prêtent le flanc à la critique d'une motivation raciale de leur vote.

Photo: anglaisfacile.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017