Excite

Emeutes en Grèce

Après la mort d’un adolescent de 15 ans tué par la police à Athènes, la Grèce est secouée par de violents affrontements.

L'adolescent, Alexandros Grigoropoulos, faisait partie d’un groupe de jeunes qui se sont mis à lancer des pierres et autres objets contre un véhicule transportant deux policiers samedi soir dans le quartier d'Exarchia. L’un des policiers a alors tiré trois balles sur l’adolescent, le blessant mortellement à la poitrine. La bavure a immédiatement suscité la colère de centaines de manifestants, pour la plupart des habitants du quartier, descendus dans la rue pour protester contre la mort d’Alexandros.

Bien que le Premier ministre grec, Costas Caramanlis, a assuré qu'il n'y aurait «aucune indulgence» envers les responsables de la mort de l'adolescent, des incidents ont éclaté dans les grandes villes grecques, où des groupes de jeunes se sont livrés à de nombreux actes de violences. A Salonique, dans le nord du pays, des banques, commerces et commissariats ont été incendiés par des cocktails Molotov lancés par des manifestants. A Athènes, plusieurs voitures étaient en feu lundi dernier et de nombreux lycéens étaient retranchés dans l'Ecole Polytechnique et l'Université d'Economie. D’autres villes ont également été gagnées par cette vague de violences sans fin.

Les partis de gauche du pays ont orchestré ces manifestations, rendant coupables les «dirigeants politiques et la police» du meurtre de l’adolescent. Certains groupes de jeunes ont donc profité de ce mécontentement général pour se livrer à des actes de violence urbaine (affrontements, pillage, etc) qui perdurent de jour en jour.

Photo: lapresse.it

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017