Excite

Eric Cantona livre sa version de son arrestation londonienne

« Une simple altercation avec un paparazzi. J'ai l'habitude », c’est en ces termes lapidaires et qui se veulent anodins qu’Eric Cantona, 47 ans, a livré sa version bénigne des faits qui ont conduit à son arrestation et sa mise en garde à vue à Londres la semaine dernière. Interpellé par la police mercredi aux alentours de Regent’s Park pour avoir agressé un homme d’une quarantaine d’années, l'ancienne star du football tente ainsi de minimiser l'incident en expliquant qu'il s’agissait d’un simple différend plutôt que d’une agression caractérisée.

Rappelant qu’il s’exprime avant tout pour « rassurer sa famille et ses proches », l'ex-gloire du club anglais de Manchester United poursuit son plaidoyer pro domo sur RTL : « J'ai eu une altercation avec un paparazzi que j'ai jugé trop intrusif. J'ai passé trois, quatre heures au commissariat et je suis rentré à Paris comme prévu ».

Toujours sur l’antenne radiophonique, Eric Cantona a surtout regretté que les médias anglais aient tant amplifié cette arrestation. De même, il exprime son désaccord quant au traitement médiatique de l’affaire de Primrose Hill et regrette : « Le paparazzi on ne le nomme pas un paparazzi mais un homme dans ces articles... Du coup on rentre dans le fantasme... Si c'était si violent que cela, je ne serais pas resté trois, quatre heures ».

A la décharge de l’ancien attaquant de l’équipe de France, il est opportun de rappeler que le paparazzi victime anonyme, n'a pas demandé d'assistance médicale et n’a pas porté plainte. La Metropolitan police a donc confirmé que l'auteur des faits avait « été brièvement détenu avant de faire l'objet d'un avertissement».

En revanche, cette affaire d’agression supposée n’est pas à mettre à l’honneur de l’ancien joueur au passé entaché de coups d’éclats violents. Ainsi, il y a presque 20 ans déjà en janvier 1995, et toujours à Londres du coté de Selhurst Park, Eric Cantona avait été reconnu coupable d'une agression type kung-fu envers Matthew Simmons, un fan de l'équipe de Crystal Palace qu’Eric Cantona était venu frapper dans les tribunes du club du sud de Londres.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019