Excite

Estrosi : "On ne va pas donner le droit de vote à des personnes qui haïssent la France"

  • DailyMotion

La coupe est pleine pour l'UMP : après le mariage pour tous, le gouvernement a annoncé qu'il voulait relancer le débat sur le droit de vote pour des étrangers non communautaires aux élections locales. Christian Estrosi député-maire UMP et Jean-Vincent Placé, président du groupe EELV au Sénat ont été invités à débattre du sujet sur les plateaux d'Europe1. Et il y a eu du sport...

Jean-Vincent Placé a fortement réagi à l'intervention d'Estrosi qui s'est dit contraire à "donner le droit de vote à des personnes qui haïssent la France". Avant d'ajouter : "On va donner le droit de vote à des gens qui ne le demandent pas". Le membre d'Europe Ecologie a considéré qu'il était "bien tôt pour entendre de telles âneries".

Le ton a rapidement monté. Estrosi visiblement offusqué, a jugé le comportement de son adversaire politique "tout à fait déplacé". "Les horreurs c’est vous qui les dites" a t-il ajouté, "Ce matin votre vrai visage est apparu aux yeux de tous les Français".

Les huit minutes et demi de débat n'ont pas été suffisantes pour calmer les ardeurs. Le clash s'est poursuivi sur Twitter. Jean-Vincent Placé encore remonté y a posté le tweet suivant : "Grosse engueulade avec #estrosi dans les studios d @Europe1 après ses propos sur "les étrangers qui ont la haine de la france " #lahonte"

Durant le débat en direct, Jean-Vincent Placé avait rappelé que cette annonce du gouvernement répondait à "un engagement pris par le président de la République pendant sa campagne et c'est une condition très forte de l'ensemble de la gauche". Pour Estrosi, il s'agit là d'une diversion sur le social pour éviter les sujets fondamentaux. "Toutes les occasions sont bonnes pour ne pas aller sur les vrais sujets". "On est dans des maœuvres de diversion. Chaque jour, on a un plan social nouveau qui arrive sur la table et on en est à organiser des manœuvres de diversion avec le droit de vote des étrangers, des tripatouillages électoraux" toujours selon le député maire de Nice.

REGARDEZ LE CLASH ENTRE LES DEUX HOMMES POLITIQUES

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017