Excite

Etats-Unis : les cyclistes taxés pour pollution

La polémique enfle depuis qu'un législateur américain veut mettre en place une taxe sur les cyclistes pour limiter la pollution. La respiration accélérée des cyclistes serait trop polluante à son goût.

Les cyclistes polluent en respirant : taxons-les. Telle est en substance le credo du législateur américain Ed Orcutt. « On dit que le vélo est un moyen de transport écologique. Mais si je ne m’abuse un cycliste a un rythme cardiaque et une respiration plus rapide. En conduisant un vélo, on émet donc davantage de dioxyde de carbone », écrit le politicien dans un mail adressé à un vendeur de vélo hostile au principe d’une taxe sur les bicyclettes.

« Le CO2 étant un gaz à effet de serre et un polluant, les cyclistes polluent », poursuit Ed Orcutt. L’échange de courriels, repris par le blog Cascade Bike, a déclenché un tollé. Le législateur républicain s’est fendu d’un message d’excuses, déclarant être « allé trop loin », rapporte le Seattle Times.

« C’était exagéré. J’ai toujours reconnu que la bicyclette émettait moins de carbone que les voitures. J’ai fait du mauvais travail en indiquant le contraire dans mon mail », a-t-il ajouté. Ed Orcutt souhaiterait créer une taxe de 25 dollars (un peu moins de 20 euros) pour les cyclistes afin de récolter 1 million de dollars (775 000 euros) en 10 ans.

Certes, comme tous les sportifs, les cyclistes rejettent plus de CO2 que les sédentaires, mais ils ne consomment pas d’énergie fossile, rappelle Tree Hugger. Une Toyota Prius génère environ 3800 kg de CO2 pour un peu plus de 24 000 km par an ; un cycliste rejette environ 372 kg de CO2 pour la même distance en pédalant à 24 km/h, précise le site américain.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017