Excite

Évasion fiscale pour Dolce & Gabbana

Les deux couturiers, Domenico Dolce et Stefano Gabbana sont poursuivis par le parquet de Milan pour fraude fiscale s’élevant à 840 M€. Le quotidien économique Il Sole 24 Ore l’explique.

Selon le quotidien, on apprend ce week-end que les fondateurs de la maison de luxe, et cinq autres personnes seraient mis en cause. Pour l’heure, celles-ci n’ont pas été formellement présentées au parquet. Néanmoins, les faits reprochés à Dolce & Gabbana sont lourds.

Les enquêteurs parlent d’une société écran créée au Luxembourg en 2004 et 2005. Le contrôle des actifs de la marque aurait été confié à certaines personnes travaillant dans cette société pour échapper au fisc italien. Ce que la police a réussi à savoir: en réalité, cette société, Gado, était gérée depuis l’Italie.

Les avis divergent sur le montant

Pour Il Messagero, la fraude s’élèverait à 420 M€. Les deux stylistes ont déjà été poursuivis en mai 2008 pour le même délit, le parquet leur reprochait d’avoir à l’époque, créé deux sociétés écran. Dolce & Gabbana ne perdent en rien leur crédit: 3.000 salariés, 116 boutiques et 17 magasins d’usine.

Photo: italian-fashion-watch.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017