Excite

Exclusion de Maxime Gremetz: une première à l'Assemblée Nationale

Assister à l’exclusion par ses pairs d’un député de l’hémicycle, la situation ne s’est jamais vue, ou plutôt ne s’était jamais vue. C’est en effet ce qui vient d'arriver au député Maxime Gremetz, ancien membre du Parti Communiste, à la mi-mars. Une première pour une sanction provisoire.

En effet, le bureau de l’Assemblée Nationale a décidé sa ‘censure avec exclusion temporaire entraînant l’interdiction de paraître à L’Assemblée jusqu’à expiration du 15ème jour de séance’. Une sanction qui devrait donc s’étaler jusqu’en mai 2011. Les mesures prises sont également pécuniaire avec la suppression de la moitié de l’indemnité parlementaire pour une durée de deux mois.

Autorisée, l’exclusion de l’Assemblée Nationale du député fait suite à son intervention houleuse en pleine réunion concernant l’accident nucléaire au Japon. Celui-ci a en effet fait une entrée remarquée au cours de la séance pour s’insurger contre des voitures ministérielles mal garées. Une intervention malvenue qui lui vaut donc cette sanction jugée légitime par bon nombre de ses pairs.

La dernière sanction importante, et pourtant moindre, prononcée par le bureau à l’égard d’un député remonte en fait à 1984 à l’encontre de Jacques Toubon, Alain Madelin et François d’Aubert pour ‘mise en cause du passé de Président de la République’. Le dernier rappel à l’ordre avait, pour sa part, été signifié en 2009 à Noël Mamère pour avoir salué l’intrusion de membres de Greenpeace dans l’Assemblée.

Photo : M K (picasaweb.google.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017