Excite

Faudel navigue en eaux troubles

Dans son autobiographie ‘Itinéraire d'un enfant de la cité’, Faudel confie avoir déjà pensé au suicide, notamment lorsque sa famille a rejeté sa compagne, Anissa. Le petit prince du raï explique qu'un séjour d'une dizaine de jours en psychiatrie lui a été nécessaire pour retrouver un équilibre psychologique. Une popularité écornée par son soutien à Nicolas Sarkozy, il s’explique quelques mois plus tard, dans une autobiographie qui est parue hier. Elle s’intitule ‘Itinéraire d'un enfant de la cité’ où le chanteur relate son enfance à Mantes-la-Jolie, ses premiers succès, sa famille et ses récents déboires.

Une autobiographie à 29 ans...
Il a choisi, à travers ce livre, de dire la vérité. Sans prétention, il n'a pas une vie comme les autres. Avec déjà treize ans de carrière derrière lui, ce n'est pas commun. Mais souvent, les choses ne vont plus comme elles devraient alors ‘il fallait que je parle ouvertement de mes soucis’. Il a été hospitalisé, au mois de juillet dernier, après une tentative de suicide. ‘J'ai failli me laisser attirer par le vide’. On aurait pu entendre aux infos: ‘Faudel est mort’.

Extrait du livre: ‘A 15 ans, en sortant de mon quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, je me suis retrouvé propulsé dans le milieu du disque, avec un peu d'argent. Je me suis alors mis à acheter les gens autour de moi. J'ai dilapidé. Mon environnement, ma famille ne m'avaient pas du tout préparé à ça. Et puis, dans ma culture, la réussite sociale est souvent associée à la culpabilité’.

Les relations avec sa mère
Elle voulait choisir son épouse, par exemple. Faudel est dur dans ses propos: ‘j'ai parfois l'impression que, chez nous, les parents ne font des enfants que pour s'assurer une retraite’. Il leur arrive aussi de ne pas accepter du tout la femme de leur fils.

Sa carrière
Maintenant, après avoir raconté tout ça, il faut qu’il se remette au travail. C'est le meilleur médicament. Son job, c'est chanter. Il travaille sur un nouveau disque. Ce sera le dernier pour Universal. Il y aura une partie enregistrée en Egypte et l'autre en France, avec des gens comme Pascal Obispo ou Robert Goldman. Faudel repartira également en tournée et se reconstruire après avoir dit qu’il était de droite et qu’il soutenait Nicolas Sarkozy: ‘Je pense avoir payé assez cher l'après Concorde...’. Mais ça lui a permis de faire le tri parmi ses amis. Nicolas Sarkozy fut le seul à prendre de ses nouvelles!

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017