Excite

Faute de personnel un dealer relâché

Le manque de moyens de la justice française devient de plus en plus alarmant, en témoigne cette affaire.

Dans la journée de mardi dernier, un homme accusé de dealer de la drogue a été remis en liberté par manque de personnels pénitenciers, devant le prendre en charge. L’affaire s’est déroulée dans la ville de Nancy. L’homme n’a pas pu être présenté aux juges et donc relâché.

L’extraction judiciaire c’est-à-dire l’extraction du détenu de sa cellule et sa présentation devant une autorité judiciaire n’a pu se faire, il ne pouvait donc pas être gardé derrières les barreaux. Or ces extractions judiciaires qui sont actuellement encore à l’essai devraient être étendues à l’ensemble du territoire et montrent leurs limites et la possibilité de la multiplication de ce type de cas.

Mais pourquoi n’a-t-il pas pu être extrait de sa cellule et présenté aux juges ? Le personnel pénitencier étant manquant, les magistrats ont demandé que les forces de l’ordre soient appelées pour emmener le détenu. Or, les gendarmes ont refusé d‘exécuter la demande et la police n’a pas répondu. ‘Nous avons constaté son absence: faute de débat contradictoire, l'audience ne pouvait se tenir. Et nous ne pouvions pas prolonger sa détention’, a expliqué un des juges chargés de l’affaire.

Et ce dysfonctionnement n’est pas isolé à Nancy car un autre détenu, accusé de faux-monnayage a été extrait de sa cellule à la dernière minute par le police, le personnel pénitencier était également manquant.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017