Excite

Fin de la grève des scénaristes à Hollywood : un accord avec les producteurs a été trouvé.

Dimanche 10 février, les responsables syndicaux de la WGA (Writers Guild of America) ont signé un accord avec l’alliance des producteurs de cinéma et de télévision, après quatorze semaines de grève. Les scénaristes américains ont pu négocier un contrat de trois ans, qui doit désormais être approuvé par un vote des 10 500 membres.

La grève, qui avait été particulièrement bien organisée et très suivie, risquait de provoquer une annulation de la cérémonie des Oscars (le 24 février), comme pour celle des Golden Globes. En effet, elle se révéla être un conflit social d’une grande ampleur, qu’on n’avait pas vu depuis vingt ans quand eut lieu la réforme sur les droits d’auteur des scénaristes sur les contenus des nouveaux médias numériques.

Une rémunération pour les contenus numériques
Pour Mickael Moore, le réalisateur controversé de documentaires, ‘c’est un moment historique pour les syndicats de notre pays’. Car le travail des scénaristes peut enfin être réévalué dans l’évolution numérique du pays. "Notre grève a été un succès. C'est un accord qui protège un avenir où Internet devient le mode principal de création et de distribution", se félicite le Président de la WGA. Les producteurs, réunis en sept grands conglomérats des médias, permettent dans cet accord une rémunération sur les œuvres spécialement produites pour les médias numériques comme Internet ou les IPod. Ce nouveau contrat accorde un doublement des droits d’auteur pour les films et les feuilletons vendus en ligne. Ils pourront également percevoir une somme fixe de 1200 dollars par an et par programme d’une heure, pour les contenus diffusés sur ces supports numériques.

Toutes leurs revendications n’ont pas été retenues dans cet accord, mais les scénaristes ont obtenu une augmentation de 3,5% du tarif syndical minimum pour les scénarios de cinéma et de télévision, ce qui n’était pas chose gagnée. Une compensation qui les satisfait malgré le refus d’augmenter leurs droits d’auteur sur les ventes de vidéos et de DVD.

La grève aura coûté plus d’un milliard de dollars de manque à gagner dans l’ensemble des secteurs touchés : les séries se sont interrompues et le tournage de certains films retardé. La situation devrait revenir à la normale mercredi, après le vote des membres du syndicat.

Mais Hollywood risque de connaître prochainement un nouveau conflit : le contrat du syndicat des acteurs expire au mois de mai.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017