Excite

France Télévisions: non à l’Elysée

La réforme de l’audiovisuel ne va pas de paire avec réforme utilitaire. Trop de Français pensent que le chef de l’Etat aurait une position de contrôle supplémentaire des chaînes de télévision. Après le secteur privé avec TF1 (relations de très grande proximité avec Martin Bouygues), il serait en passe de faire de même, avec une politique de l’audiovisuel pour les chaînes publiques.

Son premier cheval de bataille: la nomination du président de France Télévisions. Patrick de Carolis se dit d’ores et déjà opposé à ce subterfuge: "Jamais je ne soumettrai mes grilles de programmes à un quelconque visa en dehors de l’entreprise". Pour répondre à Nicolas Sarkozy qui explique que la télévision publique ressemble trop à la télévision privée, il explique que c’est "faux, stupide et profondément injuste". Concernant le financement de la suppression de la publicité, il estime que "le compte n’y est pas" et qu’il prendra ses responsabilités s’il n’obtient pas les moyens nécessaires pour faire son travail.

Découvrez notre vidéo de Patrick de Carolis sur RTL (le 2 juillet):

Le projet de loi sur l'audiovisuel public, (la suppression progressive de la publicité sur les chaînes publiques), devrait être présenté, en septembre, par la ministre de la Culture Christine Albanel, en conseil des ministres. A la mi-octobre, le Parlement examinera le projet.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017