Excite

Gbagbo prêt à se rendre, mais ne se rend pas!

Ce feuilleton tragique avait pourtant bien commencé. Le président ivoirien sortant négociait sa reddition auprès des Nations-Unies. Jusqu’à la signature d’un certain document…

L’Onu exigeait de Laurent Gbagbo qu’il signe un document officiel dans lequel il reconnaissait la victoire démocratique de l’actuel président Alassane Ouattara et le fait qu’il renonce au pouvoir. Les négociations pour sortir de la crise se sont faites dans le bunker où il vit avec sa famille, sous sa résidence d’Abidjan.

Selon l’agence Reuters, l’engagement était quasi entériné. À ses côtés, l’ambassadeur de France et le représentant du secrétaire de l’Onu veillaient à l’avancée de sa reddition. Même Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères citait: 'il est à deux doigts de se rendre'.

Un démenti de Laurent Gbagbo

En fin de soirée, hier, Laurent Gbagbo en personne a démenti l’information via un correspond de LCI: 'comment voulez-vous que je signe ça? Je ne reconnais pas la victoire de Outtara'. Il a également dénoncé les offensives militaires des capitales étrangères à son encontre. Pour l’heure, aucune négociation n’a repris.

Laurent Gbagbo essaierait d’échapper au tribunal pénal international de La Haye en prenant l’option de la Mauritanie. Rien n’est encore sûr. Selon la presse, le bilan fait état de 330 à un millier de victimes, sans compter la découverte de charniers contenant 200 à 300 corps!

Entretien exclusif au téléphone avec Gbagbo



Photo: savoir-essentiel.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017