Excite

Georges Frêche est mort

Très controversé pour ses propos racistes, Georges Frêche avait été exclu du parti socialiste en 2007. Malgré cela, il avait été réélu à la tête de la région Languedoc-Roussillon en mars 2010.

L’ancien maire de Montpellier est décédé à 72 ans d’un arrêt cardiaque. Largement réélu à 54,19% au second tour des régionales, Georges Frêche menait campagne contre le PS dont il avait été mis à l’écart. Ses dérapages verbaux sur les Harkis, les talons compensés de Nicolas Sarkozy, les Noirs en équipe de France… ont fait de lui un non-grata politique.

Pourtant, la population l’aimait. Sa verve plaisait, 'il disait tout haut ce que tout le monde pense tout bas', lançait une riverain. Sa célèbre phrase sur les Bleus a fait un remous énorme: 'Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze, déclarait-il en novembre 2006, la normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre (...) s'il y en autant, c'est parce que les Blancs sont nuls (...) bientôt, il y aura onze Blacks (...) ça me fait de la peine'.

Récente polémique

Il avait inauguré cinq statuts des grands hommes, dont celle de Lénine! L’initiative avait largement été relayée dans tous les médias. En janvier 2010, il disait: 'Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique', a-t-il dit au sujet de Laurent Fabius, d'origine juive.

Georges Frêche chez Guillaume Durand



Photo: montesquieu.over-blog.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017