Excite

Géorgie: panique pour Kouchner...

Alors que les combats font rage, les forces russes auraient stoppé leurs offensives, mais resteraient sur les positions qu’elles occupent. C’est ce qu’affirme, en ce mardi 12 août, Temour Lakobachvili, le ministre géorgien de la Réintégration.

"L'accord de cessez-le-feu doit encore être signé (...), la déclaration de (Dmitri) Medvedev pourrait signifier, espérons-le, qu'ils ne vont plus nous tirer dessus", confie le ministre géorgien. C’est ce que souhaite également le président français Nicolas Sarkozy, venu sous la casquette de président de l’Union européenne rencontrer Dmitri Medvedev, ce matin, au Kremlin.

"Tu m'en avais parlé. Je pense que c'est une bonne nouvelle que tu nous confirmes", souligne Nicolas Sarkozy, en se tournant vers le président russe. "Il faut maintenant donner corps à un cessez-le-feu", a-t-il ajouté.

Mais entre-temps, les bombardements autour de Gori auraient pu coûter la vie au président géorgien Saakachvili et au chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. Les avions russes ont tiré sur certaines zones de la ville, une ville très proche de la région indépendantiste pro-russe d’Ossétie du Sud. Là-même où se trouvaient les deux hommes.

Les gardes du corps du président géorgien ont crié "go go go!", évacuant dans deux véhicules différents Saakachvili et Kouchner.

Découvrez en vidéo, l’évacuation de Mikheil Saakachvili, Bernard Kouchner étant lui, dans un autre véhicule:





Photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017